Pamiers. Balussou avant le grand stade

16 mars 2012 - 10:32

Publié le 16/03/2012 08:42 | Lionel Lasserre

Pamiers. Balussou avant le grand stade

exclusif

Balussou pourrait accueillir des matches de National dès l'an prochain. / Photo DDM. Philippe Noiret.
Balussou pourrait accueillir des matches de National dès l'an prochain. / Photo DDM. Philippe Noiret.
Balussou pourrait accueillir des matches de National dès l'an prochain. / Photo DDM. Philippe Noiret.

André Trigano, maire de Pamiers et Jérôme Ducros, président de JD Promotion et de l'USL, se sont rencontrés hier. En attendant la construction du grand stade, l'US Luzenac pourrait jouer, dès l'an prochain, à Balussou.

Les rumeurs les plus folles ont couru. Où se construira le grand stade ariégeois ? Après Tarascon et Foix, c'est au tour de Pamiers d'entrer dans la danse. Hier après-midi, Jérôme Ducros (PDG de JD Promotion et président de l'US Luzenac) a rencontré, dans son bureau ariégeois, André Trigano, le maire de Pamiers. Si la discussion a été franche et cordiale, rien n'a été encore décidé définitivement même si certaines avancées importantes ont eu lieu. Paul-Fédou inadapté au National (voir ci-dessous), l'USL (ou le LAP, voir ci-contre) se doit de trouver un « terrain d'accueil » au plus vite.

De ses bureaux toulousains, c'est un Jérôme Ducros volontaire qui fait le point sur l'évolution du dossier. Avec l'envie accrochée au cœur de faire de l'USL un club d'avenir. En Ariège. « Il y a quatre semaines, on a tenu une assemblée générale de l'US Luzenac pour évoquer son futur en National sans terrain où jouer. M. Loubet m'a proposé Foix. Stratégiquement, c'était intéressant. Mais j'avais aussi précisé que je poursuivais mes démarches en parallèle. Depuis quatre semaines, je n'ai aucune nouvelle de Foix. On a rencontré les gens de Foix il y a quatre mois. Depuis, rien. Je voulais simplement une réponse, négative ou positive. En tant que président de l'USL, j'ai été très déçu. » D'ou un rapprochement évident avec Pamiers. « Oui. La lettre de la Fédération nous oblige à accélérer les choses. Si on ne trouve pas de stade, c'est la CFA II ou la DH. J'étais parti sur l'objectif d'un grand stade qu'il faudra faire de toute façon. Je n'avais fermé aucune porte avec Pamiers. »

Une bouée de sauvetage pour le FCP?

André Trigano s'est dit « à l'écoute » (voir par ailleurs) avant de prendre une décision. Jérôme Ducros se veut optimiste et confiant. « Moi, j'amène un projet sportif et économique. Je crois que M. Trigano a compris que ce projet pouvait également redonner de l'élan à son club de rugby. » Car l'USL n'arriverait pas en terrain conquis. Surtout pas. « On ne prend la place de personne » poursuit Jérôme Ducros. Ce serait d'ailleurs l'une des conditions pour que le projet puisse voir le jour. « Le rugby est chez lui, rajoute même André Trigano. Le FCP aussi. » Le FCP, parlons-en. En proie à de graves problèmes financiers, le club est mis sous tutelle du District (donc de l'État) depuis plusieurs mois. Sauf que les rumeurs les plus alarmantes circulent. Le club pourrait même disparaître. Jérôme Ducros arriverait en sauveur. « J'éponge les dettes et je sauve le club. Vous savez, pour moi, arriver à Pamiers sans sauver le FCP était inconcevable. » Le FCP pourrait ainsi repartir en PH l'an prochain et, peut-êre le plus important, l'école de football, riche de centaines de licenciés, serait sauvée. Le FCP garderait son nom et repartirait « sur de bonnes bases. » Le LAP pourrait alors servir de « grand frère. » Et Luzenac dans tout ça ! Le siège social de Luzenac Ariège Pyrénées serait conservé à Luzenac et l'équipe réserve du LAP y évoluerait toujours. Une équipe réserve très importante pour Jérôme Ducros. En effet, dans les prochaines années, les clubs évoluant en National devront avoir une équipe réserve qui joue en CFA2. Le stade servirait également de base principale pour toute l'école de football. Le football de haut niveau à Paul-Fédou ne serait donc pas mort. Et le grand stade alors ! Aux oubliettes ? « Pas du tout, rétorque Jérôme Ducros. Ce projet avec Balussou nous permettrait d'avoir un peu plus d'oxygène. » Le futur PLU de la ville de Pamiers pourrait en effet permettre de dégager un espace de 4 ha pour permettre sa construction. Une construction qui pourrait (le conditionnel est de mise) débuter la saison prochaine. Et Jérôme Ducros rajoute « que la mairie de Pamiers ne déboursera pas un centime. »

Et pour démontrer sa volonté de réussite, Jérôme Ducros vient de monter un nouveau « département relation partenariat » avec Louis Gomis (ancien professionnel passé par le TFC) et Michel Llodra (ancien professionnel de football et père du tennisman Mickaël Llodra) à sa tête. Dans les prochains jours, 1 500 brochures seront envoyées aux 200 plus grandes entreprises de l'Ariège. « Pour leur présenter le projet du LAP. » Pour impulser un mouvement également. Le LAP veut servir de locomotive au sport ariégeois tout entier.

Sans Paul-Fédou, Luzenac devra jouer ailleurs. Jérôme Ducros ne s'en cache pas, il a « une autre solution du côté de Toulouse. Mais le LAP à Toulouse, ce n'est pas très sérieux. » Et si c'était à Pamiers ? Fin du suspense très rapidement.

Commentaires

Aucun événement

ENTRAINEMENTS

Entrainements les Mardis et Vendredis à 20h