Un grand stade en Ariège ?

16 décembre 2011 - 11:19

Enfin un grand stade en Ariège, mais où ?
Publié le 16/12/2011 08:03 | Li. L

Où se construira le grand stade ariégeois ?

football

Jérôme Ducros, un président ambitieux pour Luzenac... et pour l'Ariège./Photo DDM.
Jérôme Ducros, un président ambitieux pour Luzenac... et pour l'Ariège./Photo DDM.
Jérôme Ducros, un président ambitieux pour Luzenac... et pour l'Ariège./Photo DDM.

A l'initiative de Jérôme Ducros (président de l'US Luzenac) et de Jean-Pierre Masse (président du district), un stade de 5000 à 9000 places pourrait être construit dans les prochains mois en Ariège. Mais où? Deux sites sont en balance: Foix et Tarascon.

Une révolution. Le football ariégeois va-t-il réussir là où le rugby a échoué ? Faute d'accord, le ballon ovale n'a pas réussi à fédérer ses forces pour créer ce fameux « grand club départemental » espéré. Jean-Pierre Masse (président du district) et Jérôme Ducros (président de l'US Luzenac) espèrent que le ballon rond va y arriver. Hier, dans ses locaux toulousains de JD Promotions, Jérôme Ducros se voulait résolument optimiste. « Un grand pas a été franchi. » Rapide résumé. À la fin de l'année, l'US Luzenac n'aura plus de dérogation pour évoluer, en National, à Paul-Fédou. Pire, avec la future licence-club, le club ariégeois se doit de renforcer ses structures pour passer l'écueil. Et, toute seule, l'USL ne peut pas grand-chose. Est appelée à mourir. « Si on ne fait rien, on tombe. » Dans les pas de Jean-Pierre Masse (voir par ailleurs), Jérôme Ducros a donc pris l'initiative de « fédérer l'Ariège autour du football. » Des dizaines de lettres, des centaines de coups de téléphone, plusieurs semaines de travail acharnés. Dans les prochains mois, un stade de 5000 à 9000 places pourrait être construit en Ariège. « On tape haut ou on ne fait rien. C'est la meilleure façon de fédérer. Dans le marasme actuel, il faut amener du rêve. »

Oui, mais où ? Alors que cela paraissait impensable il y a quelques mois, l'idée a fait petit à petit son chemin. Aujourd'hui, deux projets sont sur la table : un à Foix, un à Tarascon. Les prochaines semaines (jours ?) seront décisives. Car il ne faut plus traîner pour donner des « gages » de bonne volonté à la FFF qui suit de près l'évolution du dossier ariégeois. Depuis plusieurs années, Jean-Pierre Masse (formidablement aidé par Fabien Guichou) a « monté » un dossier impressionnant, aujourd'hui ficelé. Un projet ambitieux pour tout le sport ariégeois. Son appellation provisoire le démontre : centre technique départemental. « Notre souhait est de trouver un site adéquat pour créer un centre de formation pour les jeunes. C'est un stade qui va servir à tout le monde, à tous les jeunes ariégeois. » Objectif, former des jeunes jusqu'à 15 ans pour, ensuite, qu'ils puissent aller finir leur formation au TFC ou ailleurs. Les locaux du district déménageraient également dans cette nouvelle structure. Un terrain synthétique qui ne servirait pas qu'au football. « Si vous mettez une moquette, vous pouvez y organiser pas mal d'événements comme des concerts, des meetings… » Avec un probable futur groupement d'employeurs sur place, c'est tout le sport ariégeois qui pourrait s'engouffrer dans l'essor du football en Ariège. L'US Luzenac (US Luzenac/Ariège à l'avenir ?) comme locomotive. Une nouvelle structure sous forme d'une SASP (société anonyme sportive professionnelle) devrait voir rapidement le jour. La construction du stade ne coûterait rien au contribuable. Et Luzenac dans tout ça ? « Le siège social du club resterait toujours dans la commune et l'équipe réserve évoluerait bien entendu à Paul-Fédou. » Jérôme Ducros aime parler d'un système « gagnant-gagnant. » L'Ariège a tout à y gagner. Vraiment. Ce projet est ambitieux. « Trop ambitieux » disent certains. « Qui ne tente rien n'a rien » rétorque le président de l'US Luzenac.

« On n'imagine même pas encore toutes les retombées que ce grand stade pourrait avoir » termine Jérôme Ducros, qui prend ce « challenge personnel » très à cœur.

Les prochains jours seront sans doute décisifs. Aujourd'hui, deux projets sont sur la table. Si le projet se fait, ce sera à Foix ou à Tarascon.


Jean-Pierre Masse : "Un rêve qui pourrait se réaliser"

Dans ses fonctions de dirigeant puis de président du district de l'Ariège, Jean-Pierre Masse a toujours eu la conviction que l'Ariège devait se développer. « Moi, j'ai toujours travaillé dans l'intérêt général du sport. » Pendant des années, il a cherché le moyen de développer le football ariégeois. Beaucoup d'idées mais, souvent, peu de moyens pour réussir à les réaliser. Et l'arrivée de Jérôme Ducros à la tête de l'US Luzenac a sans doute été l'élément déclencheur.

"Un nouvel élan au sport ariégeois"

« C'est vrai, la venue d'un tel partenaire nous ouvre d'autres horizons dans nos réflexions. » Avec ses dirigeants, il a mis les bouchées doubles. Cabinets d'experts, études précises, rien n'a été laissé au hasard dans l'élaboration du dossier qu'il a présenté à Jérôme Ducros. « J'ai été impressionné par le projet qui m'a été présenté, lâche même le PDG de JD Promotions. J'ai été étonné que ce projet n'ait jamais été pris au sérieux. » Aujourd'hui, il l'est. Et Jean-Pierre Masse n'hésite pas à dire que l'Ariège se trouve face à ses responsabilités : « Je pense que c'est un tournant pour le football ariégeois qu'il ne faut pas rater. C'est un projet réalisable dans le temps et dans l'espace. C'est la renaissance du football ariégeois. Là, on se projette 25 ans devant et on répond parfaitement aux attentes fédérales. C'est une enceinte qui pourrait donner un nouvel élan au sport ariégeois. »


Le chiffre : 7,6

millions d'euros>Le coût du nouveau stade TTC. Hors taxes, le coût du nouveau stade ariégeois s'élève à 6,4 millions d'€. Un budget qui serait financé à hauteur de 60 % par des aides publiques et la Fédération Française de football. Les 40% restants seraient financés par des partenaires privés.

Commentaires

Aucun événement

ENTRAINEMENTS

Entrainements les Mardis et Vendredis à 20h