Luzenac corrige le leader

13 septembre 2011 - 15:48

Publié le 11/09/2011 la dépêche du midi| Propos recueillis par Lionel Lasserre

Football. National. Luzenac corrige le leader Quevilly

Les Ariégeois l'emportent 3-1 sans aucune discussion.

Tristan M'Bongo s'est battu avec un cœur incroyable avant d'être récompensé par le troisième  but ariégeois./ Photos DDM, Florent Raoul.
Tristan M'Bongo s'est battu avec un cœur incroyable avant d'être récompensé par le troisième  but ariégeois./ Photos DDM, Florent Raoul.
Tristan M'Bongo s'est battu avec un cœur incroyable avant d'être récompensé par le troisième but ariégeois./ Photos DDM, Florent Raoul.

Le doute aura duré une vingtaine de minutes en première période. Entre la pause boisson (quelle chaleur hier soir à Paul-Fédou) et la mi-temps. Un «coup de mou» ariégeois dont les Haut-Normands vont logiquement profiter. Un manque d'inattention et Colinet, parti seul dans le dos de la défense de l'USL, vient tromper Grégori d'un tir croisé (1-1, 44e). Coup de froid (si l'on peut dire !) sur Paul-Fédou. Oui mais voilà, hier soir, Luzenac avait décidé de ne pas perdre. Mieux, de faire un grand match. « Je sais que mon équipe ne me déçoit jamais dans ce genre de rendez-vous » souriait Christophe Pelissier dans les vestiaires. Et c'était un grand rendez-vous. Quevilly se présentait en coleader avec un seul but encaissé en plus de 450 minutes. Tout cela a volé en éclats. Devant un public au diapason qui n'a cessé d'encourager son équipe, les « rouge et bleu » ont régalé. Dès les premières secondes, on sent les partenaires de Sébastien Mignotte investis d'une mission. Celle de retrouver une vraie identité. Celle d'une équipe qui ne lâche pas. En moins de quinze minutes, Tristan M'Bongo est à trois reprises à quelques millimètres de faire mouche. Comme sur ces centres de Karaboualy (4e) ou de Steppé (15e). L'ex meilleur buteur de National, plein d'envie même si la réussite n'est pas encore là dans les dribbles, s'arrache sur le côté droit, ajuste un superbe centre que Fori, en pleine extension, catapulte de la tête au fond des buts d'El Kharroubi (1-0, 25e). La délivrance. Pourtant, les « rouge et bleu » retombent dans leurs travers. Akaza tente une passe en retrait suicidaire de 40 m que Valéro ne peut, heureusement, pas intercepter (29e). Seul petit couac d'une partie que le milieu de terrain ariégeois (Beynié, Malfleury, Akaza) aura remporté. Et s'il fallait compter sur un gladiateur, on peut avoir confiance en Dao. Un Issou au four et au moulin hier soir comme sur cette intervention face à un attaquant visiteur (37e). Des doutes mais également des certitudes. Et, pour une fois, Luzenac ne va pas se laisser distraire par ce grain de sable dans la machine (égalisation de Quevilly). Au retour des vestiaires, il n'y aura plus qu'une seule équipe sur la pelouse. A l'image d'Anthony Fori, absolument épatant dans ce nouveau rôle d'avant-centre remiseur, les Luzenaciens vont tout donner. Et la réussite va enfin sourire. Le capitaine Beaugrard est mal placé. David Steppé, seul, ne laisse pas passer l'occasion. Son contrôle orienté est parfait. Seul face au gardien adverse, il ne tremble pas (2-1, 48e). Idéal. Le temps fort est ariégeois. Sur un long ballon ajusté de Beynié, ce même Steppé se retrouve nez-à-nez avec El Kharroubi mais le portier de Quevilly réussi l'exploit (51e). Luzenac pousse. Fori est lui aussi en échec à six mètres des buts (55e). La chance des Ariégeois est-elle passée ? Pas cette fois. Sur un long corner au second poteau, Dao s'élève plus haut que tout le monde et trouve M'Bongo qui n'a plus qu'à pousser, de la tête, le ballon au fond (3-1, 58e). Le break est fait. Le stade Paul-Fédou chavire. La communion entre le public et son équipe est totale. Le leader est tombé. « Un match référence » dira Christophe Pelissier. Ce ne sont que trois points. Tout reste fragile. Mais Luzenac sait qu'elle peut le faire.


Fiche technique

Luzenac 3- Quevilly 1

(M-T: 1-1). 300 spectateurs environ. Arbitrage de M. Dos Santos assisté de MM. Piéric Simon et Bertrand Jouannaud.

Pour Luzenac: Fori (25e), Steppé (48e), M'Bongo (58e).

Pour Quevilly: Colinet (44e).

US LUZENAC. Grégori - Karaboualy, Dao, Mignotte (cap.), Rollet (puis Makalou, 88e) - Beynié - Akaza, Malfleury - M'Bongo (puis Cavallié, 78e), Fori, Steppé (puis Fortuné, 67e). Entraîneur : Christophe Pelissier.

Avertissement: Rollet (74e).

QUEVILLY. El Kharroubi - Vanoukia, Weiss (puis Vardin, 65e), Beaugrard (cap.), Giboyau - Diarra, Jouan, Capelle - Ouahbi (puios Laup, 65e), Colinet, Valero (puis Herouat, 65e). Entraîneur : Régis Brouard.

Avertissement : Vanoukia (9e).


Issa Makalou, cinq mois après

Sanchez bientôt de retour... Victime d'une béquille lors de la préparation, qui s'est ensuite transformée en déchirure, Anthony Sanchez retrouve peu à peu ses sensations à Castelmaurou.

L'ancien attaquant d'Albi, arrivé à l'intersaison, devrait d'ici une semaine reprendre l'entraînement collectif.

… et Makalou, cinq mois après ! Près de cinq mois après sa blessure à Bayonne, le 14 avril, Issa Makalou a enfin retrouvé les pelouses du National en remplaçant Christophe Rollet hier soir à la 88e. Nul doute que le retour du défenseur est une excellente nouvelle pour son entraîneur Christophe Pelissier.

Une assistance vidéo pour Pelissier. C'est une nouveauté. Bientôt, l'entraîneur de l'USL pourra bénéficier d'une caméra à chaque match à domicile, filmant l'intégralité des parties. Christophe Pelissier pourra ainsi apprécier avec plus de recul les carences e son équipe.

Anciens : Hergault et N'Doh sont leaders. La patience de Jérôme Hergault est en train de payer. Absent du groupe rouennais en début de saison, l'ancien latéral gauche de l'USL a débuté les deux dernières rencontres. Averti au Paris FC (60e), « Jéjé » a participé à la victoire de son équipe (1-0), désormais coleader avec Epinal. Son coéquipier Dona N'Doh, qui a lui inscrit 4 buts en 4 matches, a malheureusement été victime d'une déchirure musculaire et sera absent plusieurs semaines.

… Caceres déjà buteur ! Prêté par Dijon la semaine dernière à Troyes (Ligue 2), l'ancien avant-centre de l'USL n'a pas mis grand temps à s'imposer au sein de l'attaque de l'Estac. Titulaire et buteur dès la 7e minute, il a permis à sa nouvelle équipe de s'imposer face à Bastia (1-0).

Trois matches de suspension pour Vincent Chanier. Le milieu de terrain ariégeois expulsé la semaine dernière à Orléans dès la vingtième minute de jeu a été sévèrement sanctionné par la commission de discipline de la FFF qui s'est réunie cette semaine. Vincent Chanier a été en effet suspendu pour trois rencontres à compter du 3 septembre. Il ne pourra retrouver le groupe de l'USL que le 24 septembre pour le déplacement de l'USL à Colmar.


Le chiffre : 3

buts > Encaissés par Quevilly en un seul match. Jusqu'à présent, Quevilly n'avait encaissé qu'un seul but en cinq matches de championnat. Hier soir, les hommes de Régis Brouard ont craqué à trois reprises en à peine une heure de jeu. C'est dire la performance réussie par les Luzenaciens.


Ils ont dit

Christophe Pelissier (entraîneur de Luzenac). « Je crois qu'on a eu notre match référence. Ce soir, je veux avant tout féliciter tout le collectif qui a été présent de bout en bout. À la mi-temps, j'ai dit à mes joueurs qu'il fallait continuer et ça a payé. »

Régis Brouard (entraîneur de Quevilly) : « On a eu tout faux ce soir, dans tous les compartiments du jeu. Autant dire que la victoire est amplement méritée, Luzenac a mis l'intensité qu'il fallait dans les duels, il n'y a pas eu photo. C'est vrai qu'on y a un petit peu cru en revenant avant la pause mais on n'a pas le droit de faire, en seconde, des erreurs comme celui qui a amené le deuxième but de Luzenac. On a tout simplement été punis. »

Jérôme Ducros (coprésident de Luzenac). « On a vu une superbe équipe de Luzenac. Je suis allé voir les joueurs vendredi à l'entraînement pour leur indiquer que les feux de l'Ariège étaient braqués sur eux. Qu'ils devaient montrer que Luzenac était un grand club qui méritait de jouer le haut du tableau. On a eu des gosses qui se sont donnés à 200 %. Je suis vraiment très fier. Cette équipe va continuer à fédérer. Notre rébellion est en place et c'est parti. »

Commentaires

Aucun événement

ENTRAINEMENTS

Entrainements les Mardis et Vendredis à 20h